Charles Chiniquy (1809-1899)

Charles T. Chiniquy ( — ) était un prêtre catholique canadien qui se convertit au presbytérianisme et devint prédicateur anticatholique. Entre 1885 et 1899, il fut au centre d’un grand nombre de controverses aux États-Unis.

Parus à une époque où les États-Unis étaient méfiants vis-à-vis de toute influence étrangère, ses écrits contribuèrent à attiser l’anticatholicisme. Plusieurs protestants étaient cependant mal à l’aise avec ses propos et ses méthodes qui cherchaient à provoquer.

Aujourd’hui encore, quelques écrits de Chiniquy sont mis en avant dans les milieux protestants, en particulier fondamentalistes. Un de ses adeptes contemporains les plus connus est Jack Chick, qui a créé une version en bandes dessinées de 50 ans dans l’Église de Rome sous le titre La Grande Trahison. Il reprend avec emphase les assertions de Chiniquy dans ses propres tracts anticatholiques.

Au Québec, aucune rue, aucun lieu ne porte son nom. Même s’il fut un temps un homme public important, ses grandes réalisations dans les campagnes de tempérance ont été cachées dès son excommunication par l’Église catholique (Lougheed, p. 242). Aujourd’hui, les volontés œcuméniques promues par Vatican II ont eu pour résultat une sorte de révisionisme historique qui veut qu’on oublie ceux qui, à une époque, symbolisèrent la division dans le christianisme.

Durant la première moitié du xxe siècle, au Québec, le mot chiniquy était employé péjorativement comme nom commun pour désigner un mécréant, une personne anticléricale.

infolettre

Ligne de Vérité

recevez chaque mois gratuitement notre magazine